Pouet ..

 

Nous pouvons considérer l'Italie comme la maison de l'Humanisme, et c'est de cette Italie qu'est né L'Orfeo de Claudio Monteverdi, qui fut le premier opéra à succès. Il est crée sept ans après L'Euridice de Peri, et 9 ans après le premier Opéra de l'Histoire: Dafnée de Corsi et Peri (aujourd'hui perdu). L'Orfeo est joué pour la première fois le 24 Février 1607 à Mantoue en Italie, il nous conte une version de l'histoire d'Orphée et de sa malheureuse Eurydice. Cet Opéra est l'une des premières représentations de ce mythe à travers l'Histoire. Crée le siècle suivant la Renaissance, cet opéra est un manifeste Humaniste. Il se montre original dans sa musique aussi poétique soit-elle, et dans sa mise en scène.

 

« J'ai décidé de faire représenté une fable en musique. »

Francesco Gonzaga

 

La maison princière de Mantoue à fortement contribuée à la création de cet opéra puisque l'idée nait dans l'esprit du jeune prince Francesco Gonzaga (1586-1612), il est alors à la tête des Invaghiti dont nous allons parler tout à l'heure. Son jeune frère, Ferdinando Gonzaga (1587-1626) se trouvant aux côtés du Grand Duc de Toscane lui envoit un castrat (jeune homme ayant été castré avant la puberté afin de conserver la voix aigue de l'enfant, tout en ayant la puissance vocale de l'adulte) suite à la demande du commanditaire. Enfin, la fable se joue pour la première fois chez Le Duc de Mantoue, Vicenzo Gonzaga (1562-1612).

La première représentation de L'Orféo était déstiné à un public uniquement masculin, et le plus important ici, est que ce public n'était constitué que de membre de la tribue des Invaghiti (Les Invaghiti étaient des penseurs et des artistes de Mantoue, majoritairement érudits ; ils étaient donc dans le courant de l'Humanisme: à la recherche du savoir absolu.). Les rassemblements d'hommes, de penseurs, étaient à la mode à cette époque, ils cherchaient à concillier l'admiration du peuple antique et l'esprit de l'Evangile où Jesus et les Apôtres formaient une sorte d'ensemble. De par ce rassemblement, ils cherchaient à reconsidérer la place de l'Homme dans le monde, L'Orféo nait de ces perspectives. Mais cet opéra n'a pas été commandé dans le seul but de reconsidérer l'Homme dans la création, il a aussi servi d'outil de propagande pour la maison princière : L'Orfeo a permit de rappeler avec quelle splendeur et quelle intelligence la noble famille Gonzag a reussit à apporter sa contribution à la quête humaniste.

x)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :